prog: en journée la mascarade

All’Arrabbitata /théatre

Nous avons l’honneur de compter parmis nos artistes du samedi, la troupe All’Arrabbitata:

All’Arrabbitata c’est d’abord l’envie de parler de politique et de chanter. Ensuite, c’est la rencontre avec Ascanio Celestini. Nous découvrons ses chroniques télévisuelles à l’intérieur desquelles il parle seul face à la caméra. Son écriture naît d’une oralité populaire et critique le pouvoir, les modes de pensée et le modèle économique actuel. Nous rions, parfois. Nous sourions de malaise, souvent. Les histoires racontées sont sociales et politiques et portent un regard engagé sur ce qui régit le monde d’aujourd’hui ; elles sont profondes et parlent de nous, individus de cette société.
De la rencontre avec ces textes survient la nécessité de leur donner vie. En faire un spectacle. Avec des chansons. Pas n’importe lesquelles, les chansons qui parlent des luttes et de celles et ceux qui les ont menées.
All'Arrabbitata /théatre dans prog: en journée la mascarade filanda     Ça sera un cabaret, donc. Pas fantasque, non, mais sobre, acerbe et acidulé. Pas de chorégraphies ni de numéros mais des textes et des chants, du jeu et de la complicité. Nous travaillons dans un espace feutré, un piano, une table, une rose, du vin et trois chaises : des éléments scénographiques simples qui n’ont d’autres prétentions que de servir de terrain de jeu. Le rythme est soutenu, les scènes et les chansons s’enchaînent et le fil rouge des thématiques d’Ascanio crée du liant.
Parler de la pauvreté, de la difficulté à se positionner et s’engager, des clivages sociaux, de la grande industrie, de la solidarité, de la répartition inégale des ressources, des discours des politiques, de l’impossibilité à chambouler un ordre établi. S’attaquer frontalement à ces thématiques, cela signifie pour nous créer l’événement, la célébration et la joie de rire de nos déboires. Un spectacle piquant, en sauce enragée.

LE SPECTACLE ______

     Connaissez-vous la véritable histoire des pauvres ? Connaissez-vous la vraie bonne solution à vos problèmes de robinets qui fuient ? Saviez-vous que tout s’achète, tout se vend, surtout la merde ? Considéreriez-vous que vous êtes de gauche, de droite ou simplement gérontophile ? Diriez-vous que votre voisin pense la même chose que vous ou le contraire ? Quand il pleut dehors, prenez-vous un parapluie pour vous protéger de la pluie, ou au moins un fusil ? Vous préférez manger des miettes ou fumer des mégots ? Vous êtes plutôt adepte de la main aux fesses ou partisan du coup dans les couilles ?

Autant de questions auxquelles les interprètes de ce cabaret satirique vont trouver réponse, au travers de textes cyniques, piochés dans un recueil de chroniques d’Ascanio Celestini, le tout saupoudré de chansons engagées du répertoire italien.

credits-brune-seban-004 dans prog: en journée la mascarade

Pablo et Renata se connaissent depuis longtemps, ils adorent Ascanio Celestini et, pour rire et par plaisir, commencent à traduire ses textes en français. Ils aiment aussi les chansons de lutte (pas que les italiennes d’ailleurs…) et pensent que ça serait bien d’en faire quelque chose. Puis, au printemps 2014, Pablo voit jouer Lucas sur scène et il tombe amoureux. Lucas est séduit par les gens, les textes et l’enthousiasme proposés : ils étaient deux et deviennent trois.

Puis, ils proposent à Olivier Marchepoil de se joindre à l’aventure parce qu’ils ont besoin d’une mise en scène pour en faire un vrai spectacle. Ils seront quatre désormais. La sauce (All’arrabbiata) était prête, il ne restait plus qu’à s’en servir. Et la sauce a pris doucement, à petit feu. Le spectacle a été présenté dans des théâtres, des cafés associatifs, des scènes chanson, des Nuits Debout..

En avril 2016, pour en faire une sauce de rue, Michaël Egard (Les Têtes d’Affiche, Jacky Star,…) a apporté son regard extérieur et une nouvelle version, relevée en piment et en saveurs, a été présentée au festival de théâtre de rue d’Aurillac.

Durant l’été 2017, alors que la troupe joue le spectacle pendant trois semaines au Théâtre du Grand Rond, ils croisent Jérémie qui leur suggère de préparer des pâtes All’arrabbiata directement sur scène pendant la représentation. Renata, Pablo & Lucas le prennent au mot et lui proposent alors de revenir les préparer lui-même une prochaine fois : c’est officiel, Jérémie deviendra Luigi, le cuisinier de l’aventure ! »

 

http://www.allarrabbiata.fr/

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Art30universel |
Mylesahso360 |
Instalaocameradeseguranapreo |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | J'ai jamais tué de chat
| Jadidtarin
| Traviscnag315